Coucou mes jolies ! J'espère que vous allez bien ! Aujourd'hui on se retrouve pour une nouvelle critique sur la série le Coeur en braille de Pascal Ruter.

D'habitude j'ai l'habitude de vous faire un livre, une critique. Mais pour cette série, j'ai décidé de procéder différemment, j'ai trouvé que ce serait mieux de vous faire une critique de la série en général pour comparer les différents volumes car j'ai des avis différents pour chacun. Dites-moi en commentaires si vous préférez ça ou un livre, une critique !

 

La série le Coeur en braille de Pascal Ruter

Tout d'abord parlons des couvertures, à chaque fois la couverture est vraiment très belle avec des dessins qui résument bien le livre avec les personnages présents dedans.

Voilà le résumé :

Le premier tome de la série, raconte l'histoire de Victor à 13 ans en 4ème. Sa vie se résume à son père et à sa voiture de collection la Panhard. Ainsi qu'à la loge du père d'Haïcam, son meilleur ami particulièrement intelligent et qui a toujours tout compris avant tout le monde, où Haïcam et son père se disputent des parties d'échec. Mais sa vie va changer, au moment où Marie-José, violoniste et génie absolu, va débarquer dans sa vie. Surtout si elle a besoin de lui pour cacher son secret...

Le deuxième volume de la série, raconte l'histoire de Victor trois ans avant le premier tome. Il a donc 10 ans et est en CM2. Sa vie se résume au puzzle que son père veut absolument finir, sa mère qui veut absolument son carrelage en flamants roses et ses cabinets en hauteur ainsi qu'à sa pièce de théâtre où il joue le buisson. Mais sa vie va changer, quand son oncle Zak va débarquer les poches vides et semer la zizanie dans sa famille...

Le dernier volume de la série, raconte l'histoire de Victor quatre ans après la premier tome. Il a donc 17 ans et vient de passer son bac. Sa vie se résume à ses séances de cinéma avec Marie, sa réparation du manège ainsi que son père toujours occupé à sa Panhard. Mais sa vie va changer quand il voit dans un film une femme qui ressemble étrangement à sa mère qui est partie 7 ans avant...

 

Mon avis :

Comme vous avez pu le remarquer, la série n'est pas dans l'ordre chronologique puisque que l'on commence la série avec un Victor adolescent de 13 ans puis un Victor enfant de 10 ans et enfin un Victor presque adulte de 17 ans. Au début cela m'a intrigué mais après avoir lu la série on comprend justement que c'est ça qui fait le charme de cette série.

Je ne vais pas vous cacher que pour moi le premier tome n'est pas mon préféré, je l'ai trouvé assez ennuyant et j'ai vraiment continué car d'abord je finis toujours les livres que j'ai commencé même si je ne les aiment pas et ensuite car ce livre avait été adapté en film. J'ai bien fait, même si effectivement le tome 1 est pour moi le moins réussi de la série, il n'en reste pas moins intéressant et philosophique. Finalement, le livre ennuyant au début m'a paru nécessaire après avoir fini la série. Il permet de fixer les personnages, leurs caractères... Malgré tout j'ai trouvé dommage qu'on ne ressente pas assez d'émotions de la part de Marie et de Victor du fait qu'elle devienne aveugle.

Le deuxième tome a lui été un véritable coup de coeur, une petite pépite. La joie de vivre de ce tome est indéniablement bien rendu grâce à la présence d'oncle Zak, pourtant c'est dans ce tome que la mère de Victor s'en va et pourtant c'est ce tome où j'ai perçu le plus d'entrain et de bonheur. Parce que comme le dit si bien oncle Zak, dans toutes les joies, il y a comme une petite tristesse comme un petit caillou dans le chaussure qu’on passe sa vie à essayer de la vider, cette chaussure, sans jamais y parvenir tout à fait. Ce livre c'est exactement ça un sentiment de bonheur infini avec ce petit caillou dont on n'arrive pas à se débarrasser ! J'ai vraiment adoré le personnage de l'oncle Zak qui est vraiment incroyable et qui fait tout et n'importe quoi sans se soucier des conséquences de ses actes. Grâce à lui malgré le drame familial, Victor est comme même joyeux et heureux.

Le troisième tome a lui aussi été un coup de coeur, l'auteur nous comble en faisant réapparaître tous les personnages vu dans la série. Ce tome est sûrement le plus vivant, le plus bouleversant. On cherche pendant tout le tome des preuves pour savoir si oui ou non l'actrice du film ( Sally Marshaal ) est bien la mère de Victor. On devine bien que c'est elle mais elle est tellement différente et a tellement changé que c'est vraiment perturbant et qu'on se pose des questions ! Le fait de retrouver tous les personnages est très sympa car on voit ce qu'ils sont devenus, en quoi ils ont changé...

En conclusion, c'est une magnifique série, poétique, bouleversante, charmante que je conseille à tous de lire que vous aimiez ou pas (ce qui m'étonnerait fortement) elle ne vous laissera pas indifférente et une sorte de joie et de mélancolie réunie vous prendra à la fin de cette attachante série.

Voilà, pour cette critique, j'espère que ça vous a plu et que ça vous aura donner envie de lire cette belle et émouvante série ! Alors l'avez-vous déjà vu ou lu ?

Sinon n'oubliez pas ma FAQ où vous pouvez me poser tous pleins de questions sur moi et mon blog ! ^^

Retour à l'accueil