Salut mes chéries ! J'ai l'impression que ça fait une éternité que je n'ai plus fait de critiques sur ce blog, c'est impressionnant ! Mais bon, aujourd'hui je suis hyper heureuse de vous retrouver pour une critique du livre Nos étoiles contraires de John Green.

J'avais énormément entendu parler de ce livre et j'avoue que j'avais très envie de le lire. Il y a quelques jours, je trainais sur des blogs et j'ai lu un article parlant de l'adaptation au cinéma de Nos étoiles contraires, vous imaginez bien que du coup j'avais encore plus envie de lire le livre pour ensuite voir le film ! Et, coup du destin, le lendemain, je parlais avec un amie qui me disait que son livre préféré était Nos étoiles contraires, du coup je lui ai dit que j'avais très envie de le lire et elle m'a proposé de me le prêter. Deux jours après, j'avais cette petite merveille entre mes mains !

Nos étoiles contraires de John Green

Tout d'abord, parlons de la couverture comme on peut le voir, elle n'a rien d'extraordinaire, elle est très simple bleu, blanche et noire à l'image du livre.

Voilà le résumé :

Hazel est une jeune fille de 16 ans atteinte d'un cancer incurable des poumons depuis ses 13 ans. Un jour, elle rencontre Augustus, un garçon de 17 ans survivant d'un cancer. Leur histoire est simple, ils s'aiment mais ils savent que leurs jours sont comptés.

 

Mon avis :

Comment vous dire à quel point ce livre est merveilleux. Il est tout en simplicité et en même temps tellement profond. Ce livre est beau, poétique, philosophique. On ressent tellement d'émotions différentes à la lecture de ce livre, on rit, on sourit, on pleure, on est triste, on est heureux.

Je ne peux pas vous dire combien de fois, j'ai explosé de rire ou en sanglots. C'est tellement beau. J'avais peur en le lisant que ce soit un livre qui parle tout le temps du cancer, c'est le cas. Mais ce n'est pas que ça, c'est tellement plus, c'est un livre sur la vie, la mort, les émotions, l'adolescence et tout ce qui va avec.

J'ai du mal à le définir, on ne peut pas dire que ce livre soit gai, il est même affreusement triste pourtant en refermant le livre, on aime encore plus la vie qu'avant parce que ce livre, c'est avant tout un ode à la vie, à la joie, aux moments heureux. Ce livre ne nous donne qu'un conseil : profiter de la vie parce qu'on n'en aura pas une deuxième.

J'ai adoré la plume de John Green, elle est vraie, émouvante, touchante. A chaque page, on est emportée dans le monde d'Hazel qui est tellement triste, dévastateur et pourtant si beau. Ce livre c'est la vie de milliers de gens atteint d'un cancer. C'est aussi pour ça que j'ai aimé, parce qu'on en parle pas assez, qu'on ne connait pas bien cette maladie, qu'on ne sait pas bien la guérir. 

J'ai beaucoup apprécié le fait que John Green n'est pas cherché a romancé plus que ce qu'il fallait l'histoire, bien sûr certaines choses sont inventées ou un peu romancées mais pas le plus important. Il ne ment pas sur cette maladie, il ne nous fait pas croire que les gens atteint d'un cancer sont forcément courageux et n'en n'ont jamais marre. Ils nous fait voir le vrai côté de la maladie, celui de ceux qui la vive tous le jours et qui n'ont pas le choix.

L'histoire entre Hazel et Augustus et juste magnifique, émouvante, poignante, incroyable. Ils sont tellement spontanés, ont tellement d'humour face à leur maladie, sont tellement matures. Je crois que je manque de mot pour dire à quel point leur relation est belle, magique !

Enfin, j'ai adoré l'espoir qu'il y avait dans ce livre, oui ils savent qu'un jour ils vont mourir, qu'un jour tous le monde mourra, qu'un jour il n'y aura plus personne sur cette terre pour se souvenir de nous mais ils vivent comme même parce que la vie c'est ça, c'est plein de petits moments joyeux et pleins de moments tristes.

 

Voilà pour cette critique,  je ne peux rien vous dire d'autre que lisez ce livre ! Il en vaut la peine, vraiment, je pense sincèrement qu'il devrait être lu par nous tous que ce soit pour mieux connaitre le cancer ou pour mieux connaitre la vie.

Retour à l'accueil