Hello mes blablagirls ! J'espère que tout va bien pour vous en ce mardi ! Je tenais d'abord à m'excuser pour mon manque d'articles ce mois-ci, mais c'est presque la fin d'année, et les contrôles commencent à tomber, et puis j'avoue qu'en ce moment je n'avais pas trop d'idées d'articles, donc j'ai préféré ne rien écrire que me forcer et que ce soit nul ! Bref, passons, aujourd’hui on se retrouve avec un article un peu personnel, sur mon perfectionnisme et la notion du parfait dans notre société, en espérant que tout ça vous plaise ! Let's go !

❤❤❤❤❤❤❤❤❤

J'ai toujours, aussi loin que je me souvienne, était très perfectionniste. Je déteste les choses vites faites, mal faites. J'aime quand tout est beau, propre, bien fait. En soit, c'est une qualité, c'est bien d'être exigeante avec soi-même et de ne pas penser que tout ce qu'on fait est génial. Il est toujours bien de dépasser ses limites et se remettre en questions.

Pourtant, parfois le perfectionniste est un défaut. Le fait de vouloir que tout soit parfait est scientifiquement impossible. Et je sais que je ne pourrais jamais l'atteindre, malgré tout, j'aime que tout ce rapproche de la perfection. Mais à quel prix ? Je stresse énormément et me met beaucoup la pression toute seule, pour rien. Je suis une excellente élève (je ne dis pas ça dans le but de me la ramener, c'est juste pour vous faire comprendre la situation), et j'ai pour le moment, toujours été première de ma classe, quel que soit les classes et les années. On pourrait penser que ça m'apporte de la confiance. Mais en fait, pas vraiment. Vous savez, quand on est très bon en quelque chose, on a toujours peur de décevoir, je pense que tout le monde l'a un jour ressenti.

Mais la question est décevoir qui ? Mes parents ont toujours été particulièrement cool sur mes notes. Bien sûr, ils sont heureux de voir que je réussisse, mais ils sont les premiers à me dire de ne pas me mettre une tel pression, et que si je ne suis pas première ce n'est pas grave. Donc, on peut se demander qui j'ai peur de décevoir. La réponse est moi. J'ai peur de me décevoir moi. Je suis la seule et unique personne que j'ai peur de décevoir.

J'ai toujours eu un genre d'esprit de compétition, c’est peut être pour ça aussi que j'aime bien le sport. Le fait de repousser ses limites, d'aller de plus en plus loin, d'essayer d'être le meilleur. C'est moi que je décevrais si je n’étais pas première. Voilà, c'est comme ça. Je ne peux pas m'en empêcher, alors même que je sais que toute cette pression et ce stress ne servent à rien.

Trop perfectionniste ?

Alors, on peut aussi se demander pourquoi tant de gens ont un tel stress et une telle pression sur les épaules (car oui, je sais que je ne suis pas la seule, je suis sûre que certains se sont reconnus dans ma description). De plus en plus de gens veulent être parfait : être une mère parfaite, une fille modèle, une super collègue... Jusqu'à ce que parfois ça aille trop loin. Ces dernières années, des syndromes de burn-out ce sont développés, à une telle vitesse que c'en est étonnant.

Alors, peut être que ce n’est pas seulement nous-même qui nous mettons la pression, mais la société qui inconsciemment, nous demande et nous pousse à être parfait. Il suffit de voir les gens sur les affiches publicitaires par exemple. Ils sont toujours beaux, minces, avec cet air heureux sur le visage. A force de les voir partout, à la télé, sur des affiches, dans des magazines, est-ce qu'on ne se dit pas "il faut que je sois comme eux, que je leur ressemble". Peut être bien que si.

Peut être bien que finalement c'est notre société qui nous demande cette éternelle recherche de la perfection, cet éternel besoin d'être parfait. Alors que faire pour atteindre quelque chose qu'on ne pourra jamais atteindre ? On se met la pression, on stresse. Le problème est que certaines personnes ne tiennent pas la pression, ni le stress. Certaines personnes ne sont pas faites pour ça. Si bien qu'elles deviennent dépressives voir suicidaires.

Mais la société a-t-elle ce droit ? A t-elle droit de nous dicter nos actes, et nos choix ? A t-elle droit de nous demander quelque chose qu'elle même n'est pas capable de faire ?

 

Trop perfectionniste ?

Alors, ne visez pas la perfection, parce qu'elle impossible à atteindre. Vous pouvez visez l’excellence, le bonheur, les rires, l'amour. Vous pouvez faire de ce que voulez votre objectif, du moment que celui-ci est possible et vous rend heureux, et fière de vous. Ne laissez jamais un objectif vous détruire, ou occupez toutes vos pensées. Un objectif est fait pour essayer de s'améliorer pas forcément pour réussir. Du moment que vous progressez, alors vous n'avez pas besoin d’atteindre cette perfection.

Parce que vous savez quoi, la perfection est ennuyante. Imaginez un monde parfait. Honnêtement, je pense qu'on détesterait un monde comme ça. Soyez juste vous-même avec vos défauts et vos qualités, avec votre humour et votre colère, avec votre bonheur et votre tristesse. Ce sont ça qui font de vous cette personne que les gens aime. Pas la perfection, vos qualités et vos défauts.

 

Trop perfectionniste ?

❤❤❤❤❤❤❤❤❤

Et bien, voilà pour cet article, j'espère sincèrement qu'il vous aura plu et vous aura permis de réfléchir un peu sur vous et notre société et vous aura aider à comprendre que la perfection est inatteignable, mais qu'on n'a pas besoin d'être parfait pour être heureux ou être aimé. En tout cas, n"hésitez pas à me partager vos réactions en commentaires, je suis curieuse ! ;) En attendant mon prochain article, je vous embrasse !

Retour à l'accueil